Le couteau de survie, comme son nom l’indique si bien est un outil qui sert à survivre lorsque l’on se retrouve dans des cas de conditions extrêmes, ou encore dans des situations critiques. Si vous êtes un adepte des randonnées, si vous aimez partir à l’aventure, ou tout simplement si vous avez l’âme d’un explorateur, où que vous alliez, vous aurez toujours besoin d’un couteau de survie.

 

Un équipement plus qu’indispensable

 

Avant de partir et d’être seul face à la nature, le couteau de survie sera un équipement plus qu’indispensable. En cas de danger, ou en cas d’autre nécessité, cet outil vous sera d’une précieuse aide. Extrêmement pratique, extrêmement efficace, le couteau de survie offre de multiples fonctionnalités. D’abord, il est suffisamment robuste pour faciliter la coupe du bois pour faire du feu, il est doté d’une boussole qui permet de se repérer ou de retrouver son chemin…

 

Lame fixes ou pliantes ?

 

En matière de couteau de survie, il est conseillé d’opter pour les modèles dotés d’une lame fixe. En effet, les lames pliantes sont plutôt limitées au niveau de la taille de la lame. Il est toujours mieux de choisir une lame avec une bonne taille afin de ne pas réduire les possibilités d’action du couteau. Cependant, comme le couteau de survie doit en principe avoir un tranchant redoutable, il s’agira alors de le choisir avec un étui rigide et si possible bien épais. Il serait malheureux en cas de chute dans la nature par exemple de se blesser soi-même avec son propre couteau !

 

Quel type de métal choisir ?

 

En termes de type de métal pour la lame, vous avez trois options, dont l’acier, l’alliage ainsi que la céramique. Si vous optez pour une lame en acier ou en alliage, il faudra prendre celle qui soit dure, résistante à la casse et également résistante au phénomène d’oxydation. Une bonne lame doit être composée de carbone à un taux élevé, lequel traduit une bonne qualité de coupe et une bonne résistance. Ensuite, vérifiez la dureté Rockwell HRC pour l’indice de pénétration. Enfin, optez pour une lame inoxydable qui se reconnait à un taux de chrome d’au moins 13%. Quant aux couteaux de survie avec une lame céramique, il est essentiel que la matière céramique soit présente à un taux d’au moins 95% pour être suffisamment résistante. En outre, certaines précautions sont à prendre afin de le préserver d’une usure rapide : éviter de couper des os avec un couteau en céramique…

 

 

La soie de lame d’un couteau de survie

 

L’on entend par soie de lame, la taille de la lame fichée dans le manche du couteau. Pour que votre couteau de survie puisse bien remplir les missions que vous lui confiez, il est important que cette soie de lame soit bien longue.